Skip to main content


Optimiser la performance : un simple souffle suffit.

femme au souffle coupé

La respiration permet d’agir sur plusieurs fonctions physiologiques comme le contrôle du niveau de température et de la résistance électrique cutanée, le volume sanguin périphérique, le rythme cardiaque, l’activité électrique cérébrale.

Il existe plusieurs formes de respiration :

La respiration : une machine complexe

Le système respiratoire regroupe l’ensemble des organes qui permettent d’inspirer et d’expirer l’air ambiant dans le but de fournir en oxygène l’organisme et d’éliminer les déchets (CO2).

découpe laterale du corps humain représentant l'appareil respiratoire

Les échanges gazeux se font au niveau des alvéoles pulmonaires qui relient le système respiratoire au système circulatoire via des capillaires. Le sangcirculantdans ces capillaires libère le CO2 et vient récupérer l’O2 fourni par les alvéoles lors de l’inspiration.

Plusieurs muscles sont responsables de la respiration :

  • Muscle inspirateur

  • *Le Diaphragme
  • *Les Scalènes
  • *Le Muscle Sterno-Cléido-Mastoïdien
  • *Les Muscles intercostaux Externes
  • *Le Trapèze
  • Muscle expirateur

  • *Le Grand Droit
  • *Les Obliques Interne et Externe,
  • *Les muscles Inter-costaux Internes et Externes,
  • *Le Transverse.

Respiration et Stress : Frères ennemis?

Stress et anxiété, deux termes souvent confondus et pourtant bien distincts. Le stress se défini par un processus émotionnel lié à un agent stressant identifié 2. Plusieurs changements physiologiques se produisent afin de faire face à une ou plusieurs situations stressantes (I.e. augmentation/diminution de la fréquence cardiaque, vasodilatation, libération hormonale, hypertrophie musculaire).

Exemple :  « Si je ne réussi pas mon départ, je risque de perdre ma course » Ici, le départ est l’agent stressant.

L’anxiété se caractérise par un état mental émotionnel du quotidien sans cause identifiée 2, elle est liée à une anticipation prématurée et excessive d’un événement à venir.

Exemple : « Je vais échouer à mon départ +  je perdrai ma course +  je vais me faire siffler par le public + je vais perdre mes sponsors + je vais mettre fin à ma carrière…. » Ici, l’anxiété est exprimée par une surestimation des risques possibles, une exagération des conséquences dramatiques qui pourraient survenir.

Lors d’un événement stressant/anxiogène, plusieurs méthodes permettent de retrouver un état émotionnel normal comme le dialogue interne, la visualisation ou encore la respiration.
Nous allons nous concentrer sur la régulation de la respiration. Différentes réponse physiologiques peuvent apparaître lorsque nous sommes confrontés à un stress (cf. image (3,4)).

schéma respiration X performance

La respiration abdominale : l’arme secrète contre le stress et l’anxiété !

coupe transversale du corps humain

La respiration est une chose naturelle, innée, mais malheureusement beaucoup d’entre nous ne savent pas bien l’utiliser. Lors de l’exercice physique combien de personne sont en apnée ? Combien d’entre nous possèdent cette fameuse boule au ventre avant un événement quelconque  (entretien d’embauche, une compétition importante…) ? Parmi les différentes techniques de respiration, la respiration abdominale a pour but une diminution de l’anxiété et un relâchement physique général. Pour la travailler, voici les différentes étapes à respecter :

La respiration joue un rôle déterminant lors de la performance sportive en jouant autant sur l’aspect physiologique que psychologique. Grâce à cet outil nous pouvons mieux appréhender les différents stress et anxiété quotidiens.

C’est un entraînement régulier de la respiration qui permettra d’obtenir des résultats plus qu’inimaginable ! Alors c’est parti pour un grand bol d’oxygène chaque jour et sans modération.

Le sport, cette drogue qui nous fait du bien.

deux personnes en running

Quand vous pensez drogues, vous pensez aspects négatifs. A vrai dire, certaines pratiques sont comme des drogues avec des aspects positifs… Et oui, l’activité physique provoque la sécrétion d’hormones, et impactera le corps et notre mental de manière positive.

L’endorphine, l’ingrédient indispensable à notre bien être :

cerveau humain

L’endorphine, l’hormone dite « du bonheur », est une des hormones notamment libérées durant  votre sport : C’est grâce à elle que nous ressentons une sensation de bien être après une séance de sport.  Sa concentration est 5 fois plus élevée qu’à la normale.
Elle réduit ainsi l’anxiété, le stress, l’angoisse et de lutter contre les petits coups de blues du quotidien.
Elle peut être considérée comme « un médicament naturel » par son rôle antalgique en limitant des douleurs d'origine musculaire ou tendineuse durant l’activité physique.

Sérotonine et dopamine, un cocktail bonifiant : 

La sérotonine agit sur l’humeur et inversement : l’humeur agit sur le taux de sérotonine et cette dernière agit directement sur l’humeur. La pratique physique quotidienne permet alors de mieux vivre les petits tracas qu’on peut rencontrer grâce à la sécrétion de celle-ci.

Quant à la dopamine, hormone de la récompense, elle permet de lutter contre la fatigue, améliorant notre productivité quotidienne. Nous sommes  dès lors plus motivés pour entreprendre des projets et aller de l’avant.
Ces deux hormones nous rendent alors dépendant à l’activité physique.
Beaucoup d’autres hormones sont également sécrétées lors d’une activité physique, mais les 3 précédemment citées sont les principales.

Image externe et image interne : une réciprocité !

chat qui se regarde dans un mirroir

La pratique physique  joue un rôle déterminant sur notre image de soi  et  sur notre estime de soi : le premier est ce que nous percevons de nous même, alors que le second correspond au degré de la valeur qu’on s’attribue en tant qu’individu. L’estime de soi est une dimension  relativement stable et durable dans le temps qui influe directement notre confiance en soi.
De plus, lors d'une pratique physique, nous nous fixons des objectifs à court, moyen ou long terme qui permettent d’améliorer notre motivation quotidienne.
L’amélioration de la confiance en soi et de la motivation (ce qui ne se voit pas) vont avoir un impact direct sur notre concentration et notre communication (ce qui se voit).

La pratique physique joue un rôle prédominant dans notre vie grâce à différents biais résultants de celle-ci. L’augmentation des sécrétions hormonales et l’amélioration de notre confiance impactent notre quotidien et nos réactions face à un problème. Alors n’hésitez plus consommer le sport sans modération !

SQLSTATE[HY000] [1045] Access denied for user 'csppfrkuaecesar'@'10.2.108.6' (using password: YES)